Cyclomoteur : un engin à deux roues pratique et économique

0 Comments


Dans la catégorie des véhicules à 2 roues, on a les cyclomoteurs. Ce sont des véhicules qui disposent d’une motorisation, mais dont la puissance et la vitesse sont très limitées. Ce type de véhicule à 2 roues est également parfait pour la circulation en ville ou en milieu rural, et peut se conduire dès l’âge de 14 ans, sans permis.

Les caractéristiques de ce type de véhicule

Au tout début, le cyclomoteur a été imagine avec seulement 2 roues. Cependant, actuellement, on peut en trouver avec 3 roues. Par ailleurs, qu’il soit avec 2 ou 3 roues, sa vitesse maximale est limitée à 45 km/h. C’est aussi, un type de véhicule avec une motorisation qui ne dépasse pas les 50 cm3 et qui peut donc, être piloté par un jeune de 14 ans et plus. Pour ce qui est du principe de fonctionnement du moteur de ce type d’engin, il est propulsé avec de l’essence qui va subir un système combustion interne. Et concernant sa puissance, elle est de 4 000 W tout au plus. Néanmoins, on peut trouver plusieurs types de cyclomoteur sur le marché. En premier lieu, on a les mobylettes. Ces derniers sont des cyclomoteurs avec un design très anciens et sont même, les premiers modèles qu’on a eu sur le marché. Ils se basent sur un modèle traditionnel et existent seulement en 2 roues, avec 50 cm3 de cylindrée et une puissance de 4 KW ou moins. On a en second lieu, le type de cyclomoteur qu’on appelle scooter. C’est l’un des véhicules plus utilisés en milieu urbain du fait de leur capacité à se faufiler entre les voitures et à effectuer des courts trajets rapidement, même dans une circulation embouteillée. Les scooters sont entre autres, des engins qui sont particulièrement maniables et faciles à conduire en ville. Ils présentent également, l’avantage de réduire la consommation de carburant en milieu urbain, mais ne peuvent se piloter sur un long trajet. Par ailleurs, il est possible qu’on trouve des cyclomoteurs avec une cylindrée plus conséquente sur le marché. Ces derniers disposent d’un carénage qui est à peu près égal à celui des grosses motos.

Quels équipements avoir sur un cyclomoteur ?

Il existe des équipements qu’on doit absolument avoir sur un cyclomoteur. Le premier est la vignette d’assurance qu’on doit voir sur la carrosserie de l’engin. On doit aussi, disposer d’un rétroviseur sur le guidon ainsi que d’un phare. Le cyclomoteur, quel que soit son modèle, doit aussi être immatriculé et disposer d’une plaque d’immatriculation bien visible à l’arrière. On doit aussi avoir sur le véhicule, un avertisseur sonore ainsi que des feux de croisement, de stop et des clignotants. Pour ce qui est du format de la plaque d’immatriculation, elle doit être d’une dimension de 0.21 x 0.13 m. On y retrouvera aussi les informations suivantes : le nom du constructeur, le numéro d’immatriculation et le modèle du cyclomoteur. Sans cette plaque d’immatriculation, le pilote est passible d’une amende s’élevant à 135 euros. Par ailleurs, comme autre équipement, la loi interdit depuis 2011, le débridage du moteur qui permet d’augmenter la puissance du cyclomoteur. Par cette action, il est possible de bidouiller le moteur afin d’en augmenter la vitesse maximale de 45 km/h à 80 km/h. Les propriétaires qui font ce genre de changement, sans avoir de permis et sans respecter les conditions de conduite de véhicules de plus de 50 cm3, sont passibles d’une amende de 135 euros. Autres équipements interdits, l’échappement qui dégage du bruit, nuisant la qualité sonore de la ville. Ce dernier peut exposer le propriétaire à une amende de 68 euros. Et enfin, vous devez être équipé d’un casque à chaque sortie sur votre cyclomoteur. Autrement, on peut vous pénaliser d’une amende de 135 euros et d’une possibilité d’immobilisation du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *