Comment régler son VTT ?

Comment régler son VTT ?

Le choix d’un VTT de dimension correcte dépend de quelques mesures simples.

DIMENSIONS

À l’exception de quelques fabricants qui se contentent d’indiquer « petit, moyen et grand », la dimension d’une bicyclette, donnée en centimètres, se calcule d’après la hauteur d’entrejambe. C’est la distance mesurée entre l’axe du boîtier de pédalier, le long du tube de selle, et le point de raccordement de ce tube avec le tube horizontal ou considéré comme tel.

De cette mesure dépend la deuxième caractéristique essentielle d’un VTT bien adapté : la distance entre la selle et le guidon. Les cotes des fabricants peuvent varier légèrement, mais sans conséquence réelle si bien que cette mesure axiale, comme une pointure en matière de chaussures, est une estimation exploitable d’une donnée qui convient à la majorité des cyclistes. La plupart des gammes fabriquées offrent des modèles convenant aux personnes qui mesurent entre 1,47 m et 1,93 m.

UN VTT A L’ŒIL

Chevauchant un VTT, vous devez avoir un écart entre votre périnée et le tube horizontal compris entre 7 et 13 cm. Cette différence est supérieure à celle préconisée pour un routier sur lequel elle doit être plus précise. Un écart important est nécessaire sur un VTT, car son cadre sera plus petit pour bénéficier d’une stabilité et d’une maniabilité supérieure.

Rochers et bosses peuvent désarçonner le pilote et le pire endroit pour retomber à califourchon est justement le tube horizontal. Si vous connaissez votre mesure pour un routier, soustrayez 10 cm pour un VTT. Cette cote prend aussi en compte le fait que le pédalier d’un VTT est placé 3 à 5 cm plus haut que celui d’un routier.

LA LONGUEUR
Il est une dimension qui varie davantage selon les marques et les modèles, c’est la distance séparant la selle du guidon. Elle se calcule approximativement à partir de la hauteur du cadre et en fonction de son utilisation, Les compétiteurs préfèrent une allonge supérieure et abaissée avec des branches de guidon placées à quelques centimètres sous la selle, par analogie avec la position couchée d’un routier.

Les débutants se rassureront en étant plus droit avec un guidon à la hauteur de la selle, voire plus haut, malgré une certaine instabilité. L’allonge est déterminée en combinant la longueur du tube Le régla horizontal, la longueur de la potence, la position de la selle et l’angle de la douille de direction.

Calculer la bonne dimension peut s’avérer difficile bien qu’il y ait quelque tolérance. Il n’existe pas de rapport idéal entre la taille du cycliste et l’allonge contrairement à la hauteur et les potences varient en longueur comme en angle.

Les dimensions du corps sont diversement proportionnées. Un cycliste à longues jambes et torse court peut se retrouver, avec une allonge normale, inconfortablement étiré. Vos lombaires, vos épaules et vos poignets vous diront vite si vous êtes trop tendu car c’est une cause majeure de douleurs en selle.

Pensez à cette longueur en essayant des VTT : les bras doivent être légèrement arqués et vous devez pouvoir voir le moyeu avant en arrière du guidon. Si après un certain temps passé en selle, vous n’êtes pas satisfait de l’allonge, il existe deux façons d’y remédier : monter une potence de longueur différente ou avancer ou reculer la selle sur son chariot.

LA TIGE DE SELLE

Pour pédaler efficacement et ne pas fatiguer les genoux, la hauteur de selle est essentielle, Chaque fois que vous donnez un coup de pédale, votre jambe doit donc vous faites un pas s’étendre naturellement à chaque poussée, mais sans être étirée.

Pour déterminer la bonne hauteur, calculer les 9/10 de votre hauteur d’entrejambe et régler la hauteur de selle à cette dimension prise à partir de l’axe du pédalier. Pour régler la hauteur de selle à l’œil, faites tenir le VTT par quelqu’un puis enfourchez la selle et posez les pieds sur les pédales, Réglez par essais successifs, patiemment, jusqu’à ce que votre pied soit horizontal sur la pédale basse. Emportez l’outil pour régler la selle lors de vos premières randonnées jusqu’à ce que la hauteur idéale soit trouvée.

Si vous débutez, vous pouvez préférer une selle assez basse pour poser le pied à terre à l’arrêt sans descendre. C’est acceptable pour des balades courtes ou peu fatigantes, mais revoyez la question quand vous aurez acquis équilibre et confiance en vous.

INCLINAISON ET POSITION DE LA SELLE

L’angle de selle doit être horizontal ou légèrement plongeant vers l’avant pour un meilleur confort. L’avance ou le recul de la selle, qui modifie l’allonge, se règle par déplacement de celle-ci sur son chariot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *